Aller au contenu principal

La stratégie nationale du renseignement

la DGSI et la stratégie nationale du renseignement au sein de la CNRLT, son logo et carte du monde
Photo : DGSI et AdobeStock
02/09/2021
Partager
Véritable feuille de route des services de renseignement, la Stratégie Nationale du Renseignement (SNR) décrit les enjeux prioritaires, les objectifs poursuivis et l’organisation qui en découle.

Élaborée par la CNRLT, cette stratégie fait l’objet d’un examen interministériel et d’une validation par le Président de la République en Conseil National du Renseignement. Elle concerne l’ensemble de la communauté du Renseignement et prioritairement les services qui composent les premier et second cercles.

La SNR de juillet 2019 constitue sa seconde édition, après celle d’octobre 2014. Dans ce cadre, le travail interministériel sur l’évaluation de la menace et des opportunités d’action a permis de distinguer quatre enjeux prioritaires :

  • la menace terroriste,
  • l’anticipation des crises et des risques de ruptures majeures (notamment en matière de subversion violente et de crises d’ordre public),
  • la défense et la promotion des intérêts économiques et industriels de la France,
  • la lutte contre les menaces transversales (telles que la menace cyber, les ingérences et espionnage, la criminalité organisée et la prolifération des armements).

Le renseignement, fourni notamment par la DGSI, est un outil qui sert la prise de décision, une capacité à prévenir et entraver la concrétisation d’une menace à la sécurité nationale. C’est pourquoi les enjeux identifiés dans la SNR sont déclinés opérationnellement dans le plan national d’orientation du Renseignement (PNOR), document classifié secret de la défense nationale, qui fixe les priorités d’actions des services tels que la DGSI.


Télécharger le rapport complet de la Stratégie Nationale du Renseignement.