Aller au contenu principal

Contre-espionnage: signaler

signaler
Partager

Vous souhaitez signaler une situation inquiétante en matière d’espionnage étranger qui vous concerne, vous-même ou une relation professionnelle ou un proche ? Vous avez besoin de conseils et renseignements sur la conduite à tenir face à une potentielle approche par un service étranger ?

N’hésitez pas à nous contacter, il n’est jamais trop tard. 

Vous pouvez nous joindre par mail à l'une des deux adresses ci-après. Pour nous permettre de vous recontacter efficacement, pensez à préciser dans votre message la situation que vous souhaitez signaler ou les renseignements que vous souhaitez obtenir. Si vous voulez être rappelé, veillez à nous communiquer votre numéro téléphone.

Votre situation vous fait craindre une potentielle ingérence étrangère : assistance-dgsi@interieur.gouv.fr
Votre situation concerne un sujet économique ou scientifique : securite-economique@interieur.gouv.fr

URGENCE

Image
17
Image
112

  Dans tous les cas d'urgence, appelez immédiatement par téléphone le 17 ou le 112

  Sourd, malentendant ou souffrant de difficultés d'élocution, envoyez un SMS au 114

 

English : 

In case of emergency, please dial 17 or 112

Español :

En cualquier caso de situación de urgencia, llame immediatamente por teléfono, marcando el 17 o 112 


 

Avertissement : Toute dénonciation mensongère sera systématiquement signalée à l'autorité judiciaire aux fins de poursuites et pourra le cas échéant faire l'objet d'une plainte du ministère de l'intérieur : l'article 226-10 du Code Pénal dispose en effet que " la dénonciation, effectuée par tout moyen et dirigée contre une personne déterminée. d'un fait qui est de nature à entrainer des sanctions judiciaires. administratives ou disciplinaires et que l'on sait totalement ou partiellement inexact, lorsqu'elle est adressée soit à un officier de justice ou de police administrative ou judiciaire, soit à une autorité ayant le pouvoir d'y donner suite ou de saisir l'autorité compétente, soit aux supérieurs hiérarchiques ou à l'employeur de la personne dénoncée, est punie de cinq ans d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende."