Aller au contenu principal

Les cryptomonnaies

09/06/2021
Partager
Les cryptomonnaies sont aussi appelées crypto actifs ou monnaies virtuelles. Ce sont des monnaies émises de « pair à pair », c’est-à-dire sans intermédiaire telles que les banques. Elles obéissent à des règles purement informatiques : c’est un code informatique qui permet aux acteurs de créer la monnaie ou de l’échanger. Décryptage.

Il existe des milliers de cryptomonnaies aux usages différents mais la plus connue, introduite en 2009, est le Bitcoin. Il représente à lui seul, selon son cours d’échange, entre 40% et 70% de la capitalisation totale des monnaies virtuelles.

Les monnaies virtuelles peuvent s’échanger contre des monnaies classiques telles que l’euro sur des plateformes d’achat / vente de cryptomonnaies mais aussi chez certains commerçants qui l’acceptent comme moyen de paiement. Elles se conservent sur un support informatique (disque dur etc.) ou en ligne sur des plateformes. Le livre de compte qui enregistre toutes les transactions de cryptomonnaie (depuis sa création, pour tous les acteurs) s'appelle une blockchain.

Quels enjeux en matière de cryptomonnaie ?

Ce type de monnaie est de plus en plus utilisé, ce qui a posé rapidement des questions de régulation. En effet, ces réseaux donnent la possibilité aux citoyens d’interagir sur la création, la conservation, l’échange et la consommation de monnaie virtuelle sans contrôle étatique ou tiers de confiance (les banques par exemple).

En outre, les monnaies virtuelles sont devenues principalement spéculatives aujourd’hui. Le cours du Bitcoin a ainsi atteint des niveaux record ces dernières années, dépassant même les 62 000 dollars en avril 2021 pour retrouver un cours de 35 000 dollars le mois suivant.

Enfin, ces monnaies virtuelles posent question sur le plan sécuritaire. Le fait que les échanges soient libres, décentralisés, transfrontaliers et sans restriction accentuent les risques d’infractions comme le blanchiment d’argent ou le financement du terrorisme.

Quel rôle pour la DGSI ?

La France dispose d’acteurs importants dans cet écosystème et les enjeux pour l’État sont multiples : politiques, économiques et sécuritaires.

La DGSI endosse une responsabilité sur ces sujets et une obligation de moyens dans l’identification des risques. Elle se doit de prendre en compte et mesurer les enjeux que représentent ces monnaies virtuelles et leurs impacts, déjà nombreux, sur les missions que sont la lutte antiterroriste, les menaces cyber ou la protection des intérêts fondamentaux de la nation.

La DGSI travaille donc depuis plusieurs années sur l’évaluation des risques et des opportunités que représentent ces cryptomonnaies à travers une veille technique et stratégique.