Les cryptomonnaies

  • Actualité
  • Publié le 16/01/2024
La DGSI travaille sur l’évaluation des risques et des opportunités que représentent les cryptomonnaie
AdobeStock

Les cryptomonnaies, crypto actifs ou monnaies virtuelles sont des monnaies électroniques basées sur des concepts cryptographiques et informatiques.
Décryptage.

Évoluant le plus souvent sur des réseaux décentralisés dits de « pair à pair », ces protocoles fonctionnent sans intermédiaire. Ces écosystèmes obéissent à des règles dictées par du code informatique (émission, transactions) permettant aux différents acteurs d’interagir entre eux. 
Il existe des milliers de cryptomonnaies aux usages différents mais la plus connue, introduite en 2009, est le Bitcoin, qui représente à lui seul entre 40% et 70% de la capitalisation totale des monnaies virtuelles.

Les monnaies virtuelles peuvent s’échanger contre des monnaies fiduciaires telles que l’euro sur des plateformes d’achat / vente de cryptomonnaies mais aussi se monétiser chez certains commerçants qui l’acceptent comme moyen de paiement. Elles peuvent se conserver sur différents supports (informatiques ou papiers) ou en ligne sur des plateformes. Le livre de compte qui enregistre toutes les transactions de cryptomonnaies s'appelle une chaine de blocs (blockchain).

Quels enjeux en matière de cryptomonnaie ?

Alors que l’adoption des cryptomonnaies se développe, les règles encadrant leur émission et leur utilisation évoluent rapidement.


En effet, les projets d’écosystèmes de finance décentralisée sont nombreux et ces réseaux donnent la possibilité aux citoyens d’interagir sur la création, la conservation, l’échange et la consommation de monnaies numériques.


En outre, les monnaies virtuelles sont principalement spéculatives avec des variations de cours importantes. Cependant, les usages se développent avec l’apparition de projets innovants ayant pour effets de dynamiser les secteurs informatique, financier ou encore artistique et sportif.
Enfin, ces monnaies virtuelles posent question sur le plan sécuritaire. Le fait que les échanges soient libres, décentralisés, transfrontaliers et dans certains cas sans restriction accentue les risques d’infractions tels que le blanchiment d’argent ou le financement du terrorisme.
 

Quel rôle pour la DGSI ?

La France compte des acteurs importants dans cet écosystème et les enjeux pour l’État sont multiples : politiques, économiques et sécuritaires.


La DGSI endosse une responsabilité sur ces sujets et une obligation de moyens dans l’identification des risques. Elle se doit de prendre en compte et mesurer les enjeux que représentent ces monnaies virtuelles et leurs impacts, déjà nombreux, sur les missions que sont notamment la lutte antiterroriste, les menaces cybernétiques ou la protection des intérêts fondamentaux de la Nation.
 

La DGSI travaille donc depuis plusieurs années sur l’évaluation des risques et des opportunités que représentent ces cryptomonnaies à travers une veille technique et stratégique.